L’onction des malades est un sacrement de guérison qui est offert le 1er dimanche de mars, de manière publique, et le restant de l’année, de manière privée. Les proches d’un malade peuvent appeler le secrétariat et un prêtre viendra prier avec la famille sur ceux qui sont atteints dans leur santé…

“Si l’un d’entre vous est dans la souffrance, qu’il prie.
Si quelqu’un est dans la joie, qu’il chante le Seigneur.
Si l’un de vous est malade, qu’il appelle
ceux qui exercent dans l’Eglise la fonction d’Anciens :
ils prieront sur lui
après lui avoir fait une onction d’huile au nom du Seigneur.

Cette prière inspirée par la foi sauvera le malade :
le Seigneur le relèvera et, s’il a commis des péchés, il recevra le pardon.
Reconnaissez vos péchés les uns devant les autres,
et priez les uns pour les autres afin d’être guéris,
car la supplication du juste agit avec beaucoup de puissance.”

Epitre de Saint Jacques 5, 13-16)

« Par l’onction sacrée des malades et la prière du prêtre c’est l’église tout entière qui recommande les malades au Seigneur souffrant et glorifié, pour qu’Il les soulage et les sauve.» Catéchisme de l’église n.1499